Coronavirus Schoule bleiwe fir zwou Wochen zou

D'Schoule solle vum 16. bis den 29. Mäerz zoubleiwen, huet de Xavier Bettel annoncéiert. Zu Lëtzebuerg ginn et mëttlerweil 26 confirméiert Fäll vum Coronavirus. Et solle just nach Leit mat Komplikatioune getest ginn.

Claude Biver / Jean-Claude Franck

Coronavirus
Foto: Bigstock / galinadvorak

De Bäitrag vum Michèle Sinner lauschteren


No den drastesche Verännerungen an den Nopeschlänner an den neien Infektioune mam neiaartege Coronavirus huet d'Regierung nei Mesuren ergraff. Den Alldag zu Lëtzebuerg géif sech veränneren a jiddweree misst sech upassen, esou de Xavier Bettel. Fir d'Regierung géif et drëms goen, fir d'Vitess vun der Ausbreedung vum Virus maximal ze drosselen, vulnerabel Leit misste geschützt ginn.

D'Regierung huet dofir eng Rei nei Mesuren annoncéiert:

  • D'Schoule bleiwe vun e Méindeg, 16. Mäerz bis de 29. Mäerz zou. An deenen zwou Woche soll iwwer E-Mail geschafft ginn, et wier kee schoulfräi a keng Quarantän, seet de Xavier Bettel.
  • Elteren, déi fir hir Kanner mussen doheem bleiwen, kréien e Congé pour raisons familiales accordéiert.
  • Crèchen an d'Structures d'accueil bleiwen och fir mindestens zwou Wochen zou.
  • Vulnerabel Leit solle sech just deplacéieren, wann et net anescht geet.
  • Fir Alters- a Fleegeheemer gëllt e Verbuet vu Visitten, Sortië sinn och net erlaabt. Direktere kéinten awer ënner Konditiounen Ausname maachen.
  • All Visitt bei engem Patient an engem Spidol ass bis op Weideres net erlaabt.

Prezisioun vum Xavier Bettel iwwer d'Fermeture vun de Schoule vun e Méindeg un: Déi Kanner wieren net a Quarantän. Si hätte kee Verbuet fir d'Haus ze verloossen. D'Elteren hätten d'Recht sech ze organiséieren.

Déi Mesurë wier virun allem do, fir ze verhënneren, datt de Virus sech séier weider verbreet.

Sou wéineg Leit wéi méiglech solle sech infizéieren

D'Gesondheetsministerin Paulette Lenert seet, et wéilt een op Zäit spillen, fir datt esou wéineg Leit wéi méiglech infizéiert ginn. Gläichzäiteg wéilt ee Gesondheetsservicer stäerken. "De Virus ass zolidd ukomm zu Lëtzebuerg an en trëfft eng Bevëlkerung, déi net immun ass."

D'Regierung wëllt manner Kontexter schafen, wou de Virus sech kéint verbreeden. Dat wier den Haaptgrond, wisou d'Schoulen zougemaach ginn. Och Kinoen a Schwemme sollen net méi wéi 100 Leit eraloossen (pro Sall), preziséiert d'Regierung.

Do, wou Télétravail méiglech ass, soll dat gemaach ginn, seet de Xavier Bettel. Mee et misst weider geschafft ginn.

Hotline ass iwwerlaf

Ee 94-järegen, dee mam Coronavirus infizéiert ass, ass an engem kriteschen Zoustand, seet d'Paulette Lenert. Fir Leit an de Risikogruppen huet d'Regierung extra Recommandatiounen erausginn.

D'Hotline vum Gesondheetsministère wier komplett iwwerlaf, de Service géif an den nächsten Deeg verstäerkt ginn. D'Leit sollen net uruffe fir Informatiounen ze kréien. Och den 112 soll just fir Urgencë genotzt ginn.

Neit Verfare fir Tester

Et soll en neit Verfare fir d'Tester ginn, inspiréiert vun den Nopeschlänner. Et gi just nach déi Leit getest, déi Komplikatiounen hunn. "Eis Intentioun muss deene gëllen, déi Komplikatiounen hunn, deenen hir Gesondheet a Gefor ass", seet d'Paulette Lenert.

Wat de Stock un Tester ugeet, wier Lëtzebuerg relativ gutt gestallt. Mee se wieren net onendlech, och wa permanent géif dru geschafft gi fir se ze verbesseren. Et ginn och Fäll am Gesondheetswiesen, seet d'Gesondheetsministerin. Do géife speziell Mesurë geholl ginn.

D'Regierung ass amgaang et ze erméiglechen, datt een iwwer Telefon eng Consultatioun mam Dokter huele kann, fir e Krankeschäin ze huelen. D'Leit solle sech selwer kënnen a Quarantän setzen.


Avis officiel fir Elteren:

Luxembourg, le 12 mars 2020

Madame,
Monsieur,
Chers parents,

Face au nombre croissant de cas d'infection COVID-19 au Luxembourg, le gouvernement a décidé que toutes les activités dans le secteur scolaire et éducatif seront suspendues du 16 au 29 mars 2020. Les établissements scolaires et de formation publics et privés ainsi que les structures d'accueil et les internats resteront fermés pendant les deux semaines de suspension, à savoir:

- l'enseignement fondamental ;
- l'enseignement secondaire ;
- la formation professionelle (pour le volet scolaire) ;
- les centres de compétences pour élèves à besoins spécifiques ;
- les cours de l'Institut national des langues et du Service de la formation des adultes ;
- l'enseignement musical ;
- les internats scolaires ;
- les internats socio-familiaux ;
- les centres socio-thérapeutiques ;
- les structures d'accueil (crèches, maisons relais, assistants parentaux) ;
- les maisons des jeunes.

Le vendredi 13 mars 2020 est une journée de classe obligatoire dans les écoles publiques. Les élèves et le personnel sont tenus de se rendre au lycée. Pour chaque classe seront définies les modalités qui permettront d'assurer au mieux la continuité des apprentissages pendant les deux semaines en question.

La suspension des activités est une mesure de précaution pour éviter ou retarder la propagation du coronavirus dans la population générale. Les acteurs du système éducatif participent ainsi à l'effort commun de la société pour protéger au maximum la population vulnérable et fragile. Il apparaît par ailleurs que les enfants et les jeunes sont moins sévèrement touchés par l'infection COVID-19.

Le scénario envisagé à ce stade pour les semaines à venir est le suivant :

- Les activités sont suspendues dans les écoles et les structures d'accueil du 16 au 29 mars 2020.
- La reprise des cours est en principe prévue pour le 30 mars 2020. La situation sera réévaluée par la Direction de la santé et la date de la reprise des cours pourra être adaptée en fonction de l'évolution de la situation.
- La fin du trimestre scolaire en cours est reportée au 30 avril 2020, soit deux semaines après la fin des vacances de Pâques.
- Les devoirs en classe initialement prévus entre le 16 mars et le 29 mars 2020 sont reportés. Les devoirs prévus pour la semaine du 16 mars auront lieu dans la semaine du 30 mars; ceux prévus pour la semaine du 23 mars sont reportés à la semaine du 20 avril.

Un dispositif d'encadrement à distance est mis en place pour assurer la continuité des apprentissages pendant les semaines de suspension. Les élèves se voient proposer un plan de travail et des situations d'apprentissage par leurs enseignants.
Chaque matin, les élèves sont tenus de consulter leur journal de classe électronique (Webuntis) et la messagerie électronique qui leur a été attribuée par l'école. Ils sont appelés à suivre les instructions des enseignants et à réaliser à domicile les tâches qui leur sont assignées.

Le vendredi 13 mars 2020, les enseignants vérifient avec les élèves le bon fonctionnement des moyens de communication par lesquels ils informeront les élèves des plans de travail pour les deux semaines à venir. Ces travaux porteront sur la répétition des contenus traités en classe et la préparation des devoirs en classe à venir, mais aussi sur la continuation des programmes, dans la mesure du possible. Pour les élèves qui ne disposent pas du matériel informatique nécessaire ou d'une connexion internet à domicile, les parents sont invités à contacter le secrétariat du lycée.

Les classes qui utilisent d'autres outils digitaux (p. ex. Ipad, plateformes électroniques, ...) mettront à profit ceux-ci pour assurer la continuité des apprentissages.

Les élèves sont invités à emporter à la maison tous les matériels scolaires dont ils auront besoin pour réaliser ces tâches.

Le parent qui reste à la maison pour encadrer un enfant de moins de 13 ans peut faire valoir le congé pour raisons familiales.

An der Mediathéik:

Aktuelles / / Michèle Sinner
Lauschteren

Méi zum Thema

Coronavirus
Coronavirus

Domat läit d'Zuel vun den Infektiounsfäll elo bei 19. An zwee Fäll hätt et och eng lokal Iwwerdroung ginn, dat heescht, datt Persounen hei am Land mam Virus infizéiert goufen. Ee Fall wär am Spidol um Kierchbierg entdeckt ginn.

Schoul
Coronavirus

D'Gemenge si wéinst dem neiaartege Coronavirus amgaang hire Pandemieplang nei opzestellen. Am Fall vun enger Quarantän wier den Accueil vun de Schoulkanner den éischten Dag assuréiert.

Paulette Lenert
Coronavirus

Et misst ee sech bewosst sinn, "datt mer riicht op eng Pandemie lassginn", seet d'Gesondheetsministerin Paulette Lenert. D'Autoritéiten hätten d'Situatioun awer sou wäit wéi méiglech am Grëff.

Programm

Praktesch Infoen

  • 3.6. Generatiounen

    3.6. Generatiounen

    Manner Kalorien, Orchester an Danzmusek mam René de Bernardi an "The Sound of Music"

Dossieren

  • Coronavirus

    Den neiaartege Coronavirus Sars-CoV-2 breet sech ëmmer méi aus. De Virus léist d'Krankheet COVID-19 aus. Wéi eng Mesurë gi geholl, a wéi een Impakt huet en op Lëtzebuerg?

  • Gratis ëffentlechen Transport

    Den ëffentlechen Transport zu Lëtzebuerg ass vum 29. Februar u gratis. Dat haten d'Majoritéitsparteien Enn 2018 esou decidéiert. An eisem Dossier fannt Dir all eis Artikelen zum Theema.

Iwwert eis

De radio 100,7 ass deen eenzegen ëffentlech-rechtleche Radio zu Lëtzebuerg. E proposéiert Programmer op Lëtzebuergesch mat engem Fokus op Informatioun, Kultur, Divertissement a mat Akzent op d’klassesch Musek.

Weider liesen